logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/02/2013

un papa et une maman

deux articles 
 

Quielques histoires de Papas et Mamans
 


Couple ou Paire ?
R détail IMG_2507.jpg



 

Commentaires

Bien l'article sur la différence paire/couple . Le 3 pose le vrai problème : est-il constitutionnel de laisser naitre des bébés qui n'auront pas le même "potentiel" que ceux nés naturellement ? Que leur répondra t'on quand ils liront "amour d'une mère , amour que nul n'oublie" ? Que c'était au temps où l'on n'avait pas surmonté les lois naturelles ?
Bref : peut-on laisser deux personnes en créer une troisième qui sera différente de par leur volonté d'être "comme tout le monde" ?
J'ai connu un enfant de sourds-muets à qui la SS payait deux heures par jour chez une dame après l'école afin qu'il ait un autre vocabulaire que celui de l'école ; faudra-t'il faire de même pour ces enfants ? Deux heures chez une dame ?
Pendant ce temps-là , on ne traite pas de l'UE , sujet qui pourrait fâcher ...

Écrit par : daniel | 12/02/2013

RIEN QUE LE TITRE UNE PAIRE N EST PAS COUPLE suffirait en lui-même à répondre au problème que vous vous posez qui n'en est pas un, mesdames et messieurs les députés.

Écrit par : Charline | 12/02/2013

Dis papa, c'est qui mon papa??? si le mariage pour tous avec PAM et GPA est accepté, nous entrons tous dans une génération de science fiction à la Georges ORWELL!!! Et dès la maternelle, il y aura de plus en plus enfants qui vont se trouver "différents" Un bon plan pour un métier à la mode "PSYCHOLOGUE pour enfants et ados" Marcel RUFFO va se frotter les mains!!:Etonnant qu'il n'ait pas encore écrit un livre sur la question!!
Et pendant ce temps là, on rigole bien dans l'Emicycle!!! A suivre!!!!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 12/02/2013

Elle est allée au tableau, elle a attendu qu’on se taise, et elle a demandé avec un air très sérieux : « Bon… Alors… Si vous êtes une fille, levez la main ! » Toutes les filles ont levé la main, et aussi Clotaire, qui avait l’air embêté. Mais la maîtresse elle a dit comme ça : « Très bien Clotaire, c’est ton choix, si tu veux être une fille, c’est à toi de décider ». Là, Clotaire, il est devenu tout rouge et il a dit « Non, M’dame, c’est juste que je veux aller faire pipi ». « Bon, a dit la maîtresse, tu peux y aller ». « Vas pas chez les filles ! », a dit alors Eudes en rigolant. Mais la maîtresse a tapé sur son bureau et elle a dit que si Clotaire voulait aller dans les toilettes des filles, c’était son choix, et qu’il fallait par rigoler avec ça. Et que c’était la théorie du genre, et qu’il fallait que chacun choisisse, et elle nous a fait écrire sur nos cahiers : « Chacun est libre de choisir son genre »
( v.lien Petit Nicolas)

Ce sera facile d'enseigner dans quelques années!!!!

Écrit par : ALN | 12/02/2013

J'ai oublié de signaler que Le Petit Nicolas m'a toujours fait
rire.Mais si le pastiche contenu dans le lien " L'Education sexuelle du Petit Nicolas" devenait une réalité , ce serait triste à pleurer!

Écrit par : ALN | 12/02/2013

En 1942 j’avais 12ans , nous habitions dans une petite ville de Dordogne (zone libre)où il n’existait pour les garçons qu’une école communale dont la scolarité arrêtait au certificat d’études .
Mais il y avait un collège de filles qui conduisait au brevet simple (niveau classe de 3eme).
Mes parents firent donc des démarches apurés de l’Académie pour m’obtenir d’accéder en classe de 6eme du collège de filles .A la condition de réussir un examen d’entrée en 6eme cette autorisation fut accordée ainsi qu’à 2 autres garçons dans mon cas
Nous n’avions donc pas de profs masculins , et comme la théorie du « genre » n’avait cours encore , nous n’avions pas accès aux « toilettes » , lesquelles , d’ailleurs ne fermait qu’avec un portillon à mi-hauteur.
Nous étions donc envoyés prendre nos récrés dans une placette en face de l’établissement d’où nous pouvions entendre la cloche de fin de récré.
En outre mes 2 petits camarades et moi-même n’ayant aucun penchant pour l’homosexualité , les profs avaient remarqué que nous choisissions en classe les rangs de devant , et que nous laissions souvent tomber les crayons afin de nous pencher pour regarder vers l’arrière sous les bancs .Alors ils nous avaient collés au dernier rang .
J’ai toujours cru depuis que nous étions ….. « normaux » !

Écrit par : Mouligné | 12/02/2013

Pour suivre le sieur Mouligné ....pourquoi n'y a t'il plus d'estrade dans les classes ? Il pouvait y avoir des contre-plongées intéressantes ...

Écrit par : daniel | 13/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique